Comment les entreprises présentes sur le digital ont tiré leur épingle du jeu – pendant le confinement

Quelles sont les nouvelles tendances digitales et comment s’imposent-elles aux entreprises ? 

En 2020, la pandémie COVID-19 a plongé le monde dans une crise sanitaire sans frontières et sans précédent ! Pendant cette période, nous avons observé nos habitudes changer, les besoins transformés et les entreprises  plongées dans un monde de plus en plus connecté. Avec une augmentation de 70% du trafic internet, ces changements se sont manifestés par une accélération de la digitalisation de notre quotidien, aussi bien professionnel que personnel.

 

Quels sont les secteurs les plus touchés ?

Touchés par des arrêts ou par des baisses (en moyenne 20% à 30% de leur activité), la majorité des secteurs n’ont pas été à l’abri de la pandémie du coronavirus. 

Covid-19 : Quels sont les secteurs les plus touchés ?

Source: Dares, enquête Acemo Covid, avril 2020

 

Sans surprise, au delà de sa dimension première et non des moindres, cette crise recouvre un impact également économique et s’étend sur la quasi-totalité des secteurs. Inégalement touchés, les secteurs qui ont été les plus grandes victimes du confinement sont :

  •  L’hébergement et la restauration (75% à l’arrêt)  🏡                            
  •  Les secteurs de construction (53% à l’arrêt) 🏗 Cependant, selon une estimation publiée par l’INSEE, la perte d’activité en France est en chute de 33%, notant une légère reprise au mois de mai comparé au mois d’avril. 

 

Quelles conséquences pour les entreprises ?

Les conséquences se sont bien faites ressenties pour les entreprises, pendant que certaines tirent leurs épingles du jeu, d’autres essaient de résister. Avec un recul considérable du chiffre d’affaire, les entreprises sont contraintes d’employer de nouvelles mesures pour maintenir leur activité. Chômage partiel, télétravail, dans le pire des cas licenciement… les conséquences de la pandémie du coronavirus sont pesantes sur les entreprises, grandes ou petites. 

D’après une enquête menée par la CCI Hauts-de-France sur l’impact du COVID-19 sur les entreprises nationales, “Sur 3000 dirigeants interrogés entre le 5 et le 12 mai, 19% envisageaient de licencier, 54% annonçaient des problèmes de trésorerie et seuls 1% se tournaient vers un arrêt définitif de leur activité”. 

Néanmoins, le digital s’est présenté comme une solution pour réécrire une partie de l’histoire. Alors que la notion de distance s’impose, la technologie pallie à cette nouvelle règle et permet aux marques de rester connectées à leurs communautés.  

 

Quelles solutions ?  Les entreprises passent à l’action…

Les entreprises ont cherché à s’adapter rapidement, tout en manœuvrant au mieux les divers défis qui se dressaient sur leur route, allant des obstacles financiers, de la gestion des employés jusqu’à la relation avec leurs clients. 

Mises à l’épreuve, cette crise a contraint les entreprises à adopter de nouvelles manières d’opérer. 90% d’entre elles estiment que les outils technologiques ont permis une continuité du travail en équipe comme au bureau. En effet, les chiffres en témoignent avec 90% de croissance concernant les applications mobiles liées au travail.

Comment font les entreprises face au covid-19 grâce au digital ? Téléchargez l'infographie
 

C’est ainsi que les entreprises ont pris conscience de la nécessité que représentait une présence mobile pour maintenir leur activité en bonne santé et survivre face à cette crise. Il n’a échappé à personne qu’en France, comme partout dans le monde, la pandémie du coronavirus augmente la cadence du commerce digital et lui donne un bon coup d’accélérateur… De notre côté (au sein de FollowAnalytics) nous ne pouvons que le confirmer comme nous l’avions déjà fait, dans un article précédent en répondant à la question: « Pourquoi developper une application mobile? »

 

Quand le E-commerce devient bien plus qu’une alternative !

Le confinement a ouvert la voie à une nouvelle culture commerciale. En France, le trafic global du E-commerce a augmenté de +13%. Une enquête menée par Nielsen dévoile qu’après avoir dépassé 10% certaines semaines, la part de marché du E-commerce pourraient rester au dessus de 8%. Le commerce en ligne a connu un vrai “avant et après” confinement. D’après une étude de la FEVAD, 94% des sites e-commerce sont toujours ouverts, mais 76% d’entre eux ont connu un recul de vente. Tandis que les consommateurs l’adoptent comme une mesure de sécurité, les entreprises, quant à elles, l’utilisent comme leur moteur d’activité.

 

L'impact du Covid-19 sur les achats en ligne
Quels sont les impacts du coronavirus sur le e-commerce ? Téléchargez l'infographie
 

Focus sur le secteur du retail depuis la crise  

Avec le confinement, les retailers, tout comme les consommateurs français, ont été confrontés à des changements significatifs, qui ont généré un impact direct sur le commerce en ligne. En effet, il a été constaté une hausse considérable des achats en ligne avec +30% de consommateurs français qui déclarent acheter davantage en ligne qu’ils ne le faisaient en temps normal, 19% précisent le faire pour la première fois en raison de la pandémie et 33% comptent adopter cette habitude pour l’après- crise. Par ailleurs, d’après une étude de la FEVAD, les ventes sur mobile ont progressé de 18%. Plus que jamais, cette période a vu la durée sur nos écrans augmenter considérablement.
Les chiffres nous amènent à donc dire et à croire que le E-commerce ainsi que le M-commerce ont pris le devant sur les magasins physiques. 

 

Quand les usages mobiles s’enflamment 📲
Le rapport digital 2020 révèle que plus de 67% de la population mondiale est présente sur mobile. En zoomant sur la France, on retrouve une augmentation de 7% du temps passé sur smartphone. Le nombre de mobinautes a ainsi connu une progression considérable, grimpant de +124 millions. Ainsi, ceux qui négligeaient le mobile, ou qui lui attribuaient une place non prioritaire dans leurs plans de développement, doivent dès à présent revoir leurs priorités, afin de le considérer comme un canal central et à part entière.

 

Les usages mobiles à l'ère du coronavirus. Téléchargez l'infographie
 

 

Le boom des applications mobiles et des réseaux sociaux 📊

Plusieurs études confirment l’explosion de l’utilisation des écrans et du mobile en particulier. En effet, de plus en plus, le smartphone ne quitte presque plus nos mains et s’immisce largement dans notre quotidien. Parmi les usages les plus fréquents et sollicités, on retrouve des applications diverses : 24% des applications sont aujourd’hui liées à l’activité physique, 59% aux applications de messagerie dont celles qui permettent de garder le lien avec l’environnement professionnel (33%), de planifier des réunions virtuelles (24%) et de pouvoir mieux organiser le travail entre les collègues (23%). Enfin, une part importante des applications est dédiée à la restauration, celles-ci ont enregistré une hausse de 73% de sessions comparé au premier trimestre 2019. S’y ajoutent les applications du E-commerce qui viennent clôturer cette liste des catégories d’applications les plus téléchargées depuis le confinement. 

Répartition des applications par type
 

En plus de ces applications, on observe très clairement que les réseaux sociaux séduisent de plus en plus et font partie intégrante de la communication des entreprises. Celles-ci font appel à ces canaux directement connectés à leurs clients pour soutenir leur communication et rester présentes auprès de leurs consommateurs, même pendant des périodes d’éloignement imposé comme nous avons pu le vivre.

 

Comme un outil marketing qui devient de plus en plus nécessaire dans le contexte actuel de distanciation sociale, et en raison de leur utilisation massive de la part des consommateurs, les réseaux sociaux contribuent fortement à renforcer la relation des entreprises avec leurs clients existants et potentiels dans le cadre du confinement. Ils peuvent ainsi les informer des services offerts, de leurs actualité et créer ou conserver une interaction avec eux. Dans ce sens, les médias sociaux se présentent aux entreprises comme un moyen de remédier à l’éloignement social. En effet, avec 61% d’augmentation d’usage des réseaux sociaux, ceux-ci permettent aux professionnels de : 

  • Garder un lien avec leurs communautés et clients (36%)
  • Planifier des missions virtuelles (24%)
  • Organiser plus facilement le travail entre collègues (23%)

 

 

Le digital devient également le canal majeur de l’activité et de la communication des entreprises, dont elles dépendent aujourd’hui plus que jamais. Cette dépendance intervient dans un contexte où la connexion humaine s’établit comme un levier de croissance et les canaux numériques un refuge pour les consommateurs.

 

Pendant que toute l’activité se met à l’heure du confinement, celui-ci se met à son tour à l’heure du digital. Ainsi, les applications mobiles fleurissent au même rythme que les nouvelles conditions posées par la pandémie du coronavirus. Cette période a donné naissance à des services connectées qui n’étaient pas initialement proposés. En effet, elles nous permettent amplement de nous adapter à un quotidien devenu aujourd’hui “sans contact” et c’est ainsi que la quasi-totalité des secteurs perçoivent dans le mobile un moyen à part entière de rompre la distance et rester connectés. 

 

Téléchargez notre livre blanc à destination des marketeurs 100% digitaux