Les éditeurs de logiciels SAAS et applications mobiles connaissent une croissance importante, portée par la digitalisation des entreprises. Pour les développeurs, fortement recherchés, cela implique de plus en plus de demandes.

La démocratisation des plateformes no-code a bouleversé les habitudes de développement en permettant aux sociétés de concevoir leurs propres outils, rapidement et en toute autonomie.

New call-to-action

Ces plateformes ont démontré leur utilité plus particulièrement pendant la crise sanitaire liée à la Covid-19. Elles permettent également d’automatiser certains processus métiers. Dans cet article, nous allons rappeler la définition et le fonctionnement d’une plateforme no-code.

Vous découvrirez ensuite comment automatiser vos processus métiers et quels sont les avantages à engager cette démarche.

Le no-code a démontré sa capacité à automatiser certains processus métiers.

Qu’est-ce qu’une plateforme no-code ?

Le no-code : rappel de définition

Le no-code signifie en français « pas de code » : cette méthode consiste à développer des applications sans coder. Si elle paraît très récente, l’idée n’est pourtant pas nouvelle : depuis déjà de nombreuses années, il est possible de créer des sites internet ou des blogs sans aucune connaissance informatique ni devoir faire appel à des développeurs.

Les applications no-code sont la suite logique. À présent, il est donc possible de concevoir des applications mobiles personnalisées et fiables, même lorsque l’on n’est pas développeur.

Il ne faut pas confondre le no-code avec le low-code qui nécessite, quant à lui, un minimum de connaissances. Le low-code sert avant tout à simplifier le travail des développeurs en leur permettant d’intégrer facilement des composants dans des applications. Le no-code est, lui, accessible à tous les publics grâce à son fonctionnement d’une grande simplicité.

La plateforme no-code pour développer sans connaissance technique

Une plateforme no-code est un environnement de développement intégré visuel. Les entreprises créent leur application mobile en ajoutant directement des composants et en les connectant logiquement entre eux par une simple action de glisser-déposer.

L’application est créée intuitivement et peut être testée rapidement. L’utilisation de ces plateformes ne nécessite aucune compétence en développement : toutes les sociétés peuvent s’en servir.

L’intérêt principal est de pouvoir développer rapidement et simplement des outils adaptés aux besoins des entreprises. Le budget est aussi plus abordable qu’avec les méthodes traditionnelles (temps de développement réduit et géré directement en interne).

Un autre atout du no-code est la grande créativité que cela permet. Il est possible de créer et tester une application facilement, d’ajouter ou de retirer des composants, puis de recommencer autant que nécessaire jusqu’à être totalement satisfait.

Chacun peut s’improviser développeur et concevoir des applications qui correspondent à ses besoins spécifiques, dans la limite des possibilités offertes par la plateforme choisie.

Avec l’épidémie de Covid-19, le monde de l’entreprise a été fortement impacté et bouleversé. Il a fallu trouver rapidement des solutions pour organiser le travail et continuer à fonctionner. Les plateformes no-code et low-code ont apporté la réponse idéale à ce problème en permettant aux sociétés de concevoir rapidement des applications mobiles sur mesure.

Une plateforme no-code pour automatiser les métiers selon vos besoins

Optimiser les processus métiers : un enjeu pour les entreprises

Les entreprises ne veulent plus, et ne peuvent plus, attendre 6 mois, un an ou plus pour obtenir une application. La tendance est aux projets s’inscrivant dans des délais courts. Les plateformes no-code permettent un prototypage rapide des applications, en toute autonomie, avec un déploiement instantané et à moindre coût.

Cette approche répond aussi à des usages métiers. De nombreuses tâches à faible valeur ajoutée étaient jusque-là réalisées directement par les salariés, freinant leur productivité et les éloignant de leur cœur de métier.

Seuls les processus les plus essentiels étaient intégrés au sein d’une application. Désormais, les entreprises peuvent développer simplement des applications sur mesure : le large choix de composants permettant de les customiser pour les adapter à des besoins spécifiques.

Ces plateformes no-code sont ainsi particulièrement intéressantes pour les sociétés qui peuvent les utiliser pour automatiser certains métiers.

De nombreux processus peuvent être automatisés grâce au no-code. La plupart des secteurs d’activité sont concernés : la finance, l’industrie, les domaines pharmaceutiques, juridiques ou encore publics. On pourra citer par exemple :

  • Les ressources humaines : gérer les arrivées et départs des salariés, le processus de recrutement, les bilans ou entretiens annuels, les données de paie, les demandes de congés…
  • Les services financiers : traiter les factures, les dépenses, les notes de frais…
  • La direction des opérations : gérer les ressources et les actifs, ou encore les incidents et le pilotage des risques.
  • Les achats : traiter les bons de commande, gérer le référentiel des fournisseurs, les stocks et inventaires…
  • La vente et le marketing : gérer les appels d’offres et réclamations, collecter et traiter des données sur les prospects et clients, mettre en place des campagnes de communication…

Les plateformes no-code permettent de déployer rapidement des applications métiers complexes sans compétences techniques poussées ou budget important. Cette solution répond ainsi plus efficacement aux différents besoins des entreprises.

Elle rend la numérisation accessible au plus grand nombre, et les sociétés peuvent déléguer des tâches à la plateforme : automatisation des fonctions informatiques simples et répétitives.

Le BPM pour améliorer la gestion des processus métiers

Le développement no-code s’intègre parfaitement dans une approche BPM (Business Process Management) de Gestion des Processus Métier. Dans une entreprise, l’efficacité avec laquelle les processus sont exécutés est déterminante pour son développement et sa pérennité : les maîtriser est essentiel.

Le BPM désigne un ensemble d’outils et de méthodes dont l’objectif est d’analyser les processus métiers pour les optimiser, puis les modéliser, les automatiser et les piloter :

  • Modéliser : décrire précisément les différents intervenants, étapes, informations et règles d’un processus métier ;
  • Exécuter : une solution BPM va faire le lien entre les logiciels internes d’une entreprise, comme le CRM (gestion de la relation client) et les processus ;
  • Piloter : des panneaux de contrôle permettent aux salariés ou responsables de la société de monitorer les processus pour veiller à leur bon déroulement et anticiper les anomalies ou retards ;
  • Améliorer : les processus peuvent être améliorés en temps réel grâce à des indicateurs et tableaux de bord.

Avec un logiciel BPM, l’entreprise améliore sa visibilité sur les différents processus, elle gagne en agilité et bénéficie d’une meilleure traçabilité. Elle répond mieux aux besoins, les collaborateurs sont plus productifs et sa rentabilité augmente.

Un logiciel BPM permet de rend les collaborateurs plus productifs

Automatiser la création d’applications mobiles : les avantages

Les plateformes no-code présentent de nombreux atouts pour les entreprises :

Une simplicité d’utilisation :

La facilité à créer des applications no-code permet à chacun de s’approprier la plateforme pour concevoir des outils adaptés à ses besoins. Chaque besoin métier identifié peut être modélisé et testé aussitôt dans l’application, même sans aucune connaissance technique.

Un gain d’autonomie :

Les plateformes no-code permettent aux entreprises d’élaborer des applications performantes et créatrices de valeur sans faire appel à des développeurs ou agences externes.

La prise en main intuitive, grâce à une interface WYSIWYG (What You See Is What You Get : « ce que vous voyez est ce que vous obtenez »), transforme potentiellement chaque collaborateur de l’entreprise en concepteur d’applications mobiles.

Ils deviennent ainsi ce que l’on appelle des « citizens developers ». C’est d’autant plus intéressant que les collaborateurs sont les premiers concernés par les processus métiers, ils savent mieux que quiconque quels sont leurs besoins sur le terrain.

Un outil flexible, permettant un large éventail d’utilisations :

Tous les dispositifs de l’entreprise peuvent être digitalisés et intégrés directement dans une application. Les applications sont ensuite déployées rapidement au sein de la société, sans perturber les services et processus en cours.

Une économie de temps et d’argent :

Les tâches à faible valeur ajoutée sont automatisées, les collaborateurs peuvent se concentrer sur leur cœur de métier et être plus productifs. Les fonctionnalités analytiques permettent quant à elles un meilleur suivi des tâches effectuées ; il est possible de créer facilement des rapports d’analyse pour optimiser les performances de l’entreprise.

Pour les sociétés, l’utilisation d’une plateforme no-code ne permet pas seulement d’économiser sur le coût en développement d’applications. En automatisant les processus métiers, elle réduit ses coûts de manière globale et augmente sa rentabilité.

Les entreprises ont des besoins croissants en applications mobiles. Il faut désormais pouvoir développer rapidement tout en maîtrisant son budget. L’épidémie de Covid-19 a précipité ces besoins en prenant de court de nombreuses sociétés qui ont dû s’adapter en urgence au télétravail.

Les plateformes no-code répondent à cette demande et permettent d’automatiser de nombreux processus métiers via la création d’applications mobiles spécifiques. Pour les entreprises, les avantages sont indéniables : rentabilité, adaptabilité, productivité, réduction des coûts… Les plateformes no-code représentent une solution simple, efficace et abordable qui devrait continuer à s’imposer auprès des entreprises.